Un scénario digne d’une tragédie grecque : Les emprunts toxiques Dexia souscrits par Sassenage

By | 19 octobre 2016

Le 2 juin 2016, le CAPS a organisé une réunion publique sur le thème des emprunts toxiques contractés par Sassenage. Cette réunion a connu un franc succès, avec la couverture du Dauphiné Libéré et une cinquantaine de personnes présentes, y compris six élus de la majorité.

Pour nous, cela est la preuve du besoin, ressenti par la population sassenageoise, de disposer d’ informations objectives et précises au sujet des affaires municipales. En effet, en ce qui concerne l’affaire judiciaire qui oppose notre commune à la Banque Dexia, M. le Maire opère en totale opacité et avec un mode de fonctionnement purement autocratique. L’affaire nous a été toujours présentée comme une nécessité morale dans le « combat contre le système financier », dont le but est de faire payer Dexia pour toutes les escroqueries dont nos responsables municipaux ont été les victimes.

Or, le jugement du contentieux Dexia × Sassenage a eu lieu le 13 mai 2016 au TGI de Nanterre et les conclusions du juge ont été un véritable réquisitoire contre M. le Maire et son adjoint aux finances. En effet, la responsabilité de nos élus dans les renégociations malencontreuses avec la banque a été clairement démontrée par ce 1er jugement, contrairement à ce que M.le Maire nous faisait croire. Vous pouvez consulter l’intégralité des conclusions du Tribunal ici.

De surcroît, en analysant l’historique de la dette nous avons constaté que ces deux emprunts toxiques contestés par M. le Maire, et qui totalisent près de 9 M€ (soit à l’époque 3/4 de l’encours de la dette), ont été l’issue de réaménagements pendant l’année 2007, ce qui a permis à M.Coigné de passer le cap de l’élection municipale de 2008 en toute sérénité, au prix d’un engagement financier de la commune jusqu’en 2042 . Même sans parler de la toxicité actuelle des prêts, qui implique des coûts annuels de l’ordre 1 M€, au taux d’intérêt proche de 18%, la négociation de 2007 a été particulièrement délétère pour Sassenage, car le coût total des nos emprunts a été augmenté d’environ 4 M€ à cause des réaménagements.

Au Conseil municipal du 16 juin 2016, un des conseillers de la majorité nous a défié de publier largement nos données, en nous disant que nous véhiculons des informations fausses. Le CAPS compte donc préparer un dossier détaillé sur cette affaire et le communiquer largement au sein de la population sassenageoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *