Réunion publique sur la Métro le 13 avril 2017

By | 14 avril 2017

Le Collectif Agir Pour Sassenage a organisé une
réunion publique dans la soirée du 13 avril sur le thème de « La Métropole et ses nouvelles compétences » à la Maison des Clubs, à Sassenage, en présence de Christophe Ferrari. Le président de Grenoble-Alpes Métropole a retracé l’historique du transfert des compétences des communes à la Métro et a présenté les grands projets en cours. À la fin de son exposé, M. Ferrari a répondu aux questions des Sassenageois sur les dossiers relatifs à notre commune. Ces questions ont notamment porté sur les sujets ci-dessous.

Décentralisation / concentration des compétences / pouvoirs des communes. Le Conseil métropolitain est composé de 124 membres élus dans les conseils municipaux de leurs communes. Pratiquement la totalité des 49 maires de la Métropole siège au Conseil. La Métro n’est donc pas déconnectée des communes, bien au contraire. Les pouvoirs des élus communaux ont augmenté avec la Métro, la commune restant la cellule de l’exercice de la démocratie. La Métro n’est pas une superstructure. En effet, un bon élu métropolitain est celui qui fait la bonne liaison entre sa commune et la Métro. Même si plusieurs compétences ont été transférées à la Métro (déchets, eau, voirie, déplacements, habitat, énergie, développement économique, …) certaines compétences-clé restent du ressort des maires, notamment d’importants pouvoirs de police.

Démocratie participative. Sur chaque projet métropolitain d’envergure il y a toujours une concertation publique et citoyenne au niveau de la Métropole (PLUI, Métrocâble, Portes du Vercors, …). Le Conseil de Développement (C2D) de la Métro est une instance de consultation pour tout projet d’aménagement et de développement de l’agglomération et est ouvert à chaque citoyen. Des Sassenageois en font d’ailleurs partie. Plus d’informations sur: http://participation.lametro.fr/

Le projet Portes du Vercors. L’avancement de ce projet a été ralenti à cause des nouvelles directives nationales concernant les risques environnementaux et technologiques. Par exemple, il est interdit aujourd’hui de construire à moins de 50 mètre d’une digue. Les nouvelles cartes de risque vont arriver au mois de juillet 2017. Les projets de construction dans la zone vont évoluer en suivant le principe d’« urbanisme résilient » (par exemple, le niveau d’eau après inondation de la crue centennale déterminera le type de construction, éventuellement sur pilotis). En plus de problème des risques, la délivrance des permis de construire reste une compétence communale, ce qui peut également ralentir la procédure. En tout cas, le premier permis de construction sur Drac-Ouest sera délivré en 2018. Pour ce qui est des transports en commun dans la zone, le projet de transport par câble sur l’avenue de l’Argentière a été approuvé par le Conseil métropolitain en 2016 (budget 60 M€). L’opération sur la zone Portes du Vercors, déclarée d’intérêt stratégique auprès de la Préfecture, s’étalera sur 25 ans. La concertation autour du projet sera donc permanente. Plus d’informations sur: http://www.portesduvercors.lametro.fr/

La voirie Les compétences sur la voirie  ont été transférées des communes à la Métro le 1er janvier 2015. Ces compétences excluent, pour l’instant, l’éclairage public et l’entretien des espaces verts. Le but de ce transfert est de mutualiser les moyens et, à terme, de faire des économies. Les services métropolitains sont regroupés par territoire (Sassenage dépend du Service technique métropolitain sur Fontaine, par exemple). Pour ce qui est de la relation avec les usagers, il y a encore beaucoup de sujets qui remontent à la Métro par les communes, mais le but à terme sera de mettre en place un système réactif, éventuellement avec une application sur smartphone à travers de laquelle on pourra donc faire des signalements, photos à l’appui, directement de la rue. Un numéro est d’ores et déjà dédié aux usagers: 0800 805 807. Plus d’informations sur: http://www.lametro.fr/948-voirie.htm

Réaménagement de l’A480 Il s’agit d’une opération importante de la Métro et de ses partenaires (Etat, AREA, Département…), avec un budget conséquent (300–350 M€). Il y aura une séparation des flux en étages au niveau du Rondeau. Une enquête publique sera lancée en automne 2017, avec le début des travaux prévu pour 2019.

Le tramway à Sassenage L’extension de la ligne A à Sassenage semble être une évidence et les Sassenageois ont l’impression que d’autres communes sont toujours servies avant nous (Pont-de-Claix, Saint-Égrève, Le Fontanil …), Cependant, le projet d’extension d’une ligne de tramway dépend toujours d’un projet communal, qui doit être élaboré et porté avec force auprès des instances compétentes.  Une partie du public présent a déploré que ce ne soit pas le cas de Sassenage depuis 2001 (il a fallu attendre juin 2015 pour qu’une « consultation citoyenne » ne mobilisant que 500 électeurs soit organisée).

Voici un extrait vidéo de la réunion:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *