Le maire s’intéresse-t-il vraiment à la Métro ?

By | 7 mai 2017

À la suite de notre réunion publique sur la Métro le 13 avril 2017, en  présence de Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole, les élus sassenageois de la majorité ont réagi par le biais d’un article au Dauphiné Libéré, daté du 15 avril 2017 (image ci-contre).

Le Dauphiné Libéré ne s’est pas déplacé pour couvrir notre réunion, étant donné le contexte d’élections présidentielles. Cependant, le journal a recueilli les propos de Jérôme Boetti di Castano, qui s’est plaint de l’organisation de cette réunion publique, avec deux critiques majeures visant le Président de la Métro :

  1. Dans le cadre de ses missions, M. Boetti di Castano aurait invité Christophe Ferrari à plusieurs reprises pour une réunion publique à Sassenage sur le thème de la Métro, mais n’a jamais eu de réponse.
  2. Christian Coigné, le maire, n’aurait pas été invité à la réunion du CAPS.

La première affirmation est une contre-vérité. Dans le même article du Dauphiné Libéré, M. Ferrari confirme n’avoir « jamais été destinataire d’une quelconque invitation pour participer à une réunion » organisée par la mairie. Pour ce qui est du deuxième point, M. Ferrari rappelle qu’il a fait avertir M. Coigné dès le 31 mars de sa participation à une réunion organisée par un collectif de citoyens dans la commune. Il ajoute encore que « puisque la réunion était publique et organisée par le CAPS, ce n’était pas à la Métro de lancer des invitations ». Enfin, le maire sait pertinemment que les réunions du CAPS sont ouvertes à tous puisque lors de notre réunion consacrée au emprunts toxiques, pas moins de 7 élus de la majorité ont assisté à notre exposé au cours duquel ils ont pu largement s’exprimer.

Cet intérêt soudain pour les affaires métropolitaines de la part de M. Coigné est fort étonnant, vu sa faible participation aux instances de la Métro. Pourtant, il est élu au Conseil métropolitain et touche même une une indemnité non négligeable pour cela. En guise d’illustration, voici le % de présence de M. Coigné aux votes de délibérations de la Métro ces 15 derniers mois, en comparaison avec Yannick Belle, également représentant de Sassenage à la Métro (ces données ont été extraites des comptes rendus des séances du Conseil métropolitain, qui sont ouvertement consultables) :

Certes, M. Coigné cumule plusieurs mandats : maire de Sassenage, conseiller métropolitain, élu au Département, où il est vice-président chargé du foncier et du logement, pdg de la Société publique locale Isère aménagement… Cependant, étant donné l’importance des compétences désormais exercées par la Métro (voirie, urbanisme, tourisme, déchets…) si le maire n’a pas le temps de se consacrer à ces obligations d’élu à la Métro, il devrait alors renoncer à son poste de conseiller.  Et laisser la place à un autre de ses élus, qui s’investirait d’avantage pour mieux représenter la commune de Sassenage au sein de notre agglomération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *