Corps & Graphie : le bal des hypocrites ?

By | 10 avril 2018

Crée en 1989 par Anne-Marie Astier, l’Académie de danse Corps & Graphie de Sassenage est une association loi 1901 qui est devenu un des fleurons de la vie associative et culturelle de Sassenage et de la rive gauche du Drac. En dispensant de l’enseignement artistique, l’Académie accueille chaque année environ 600 élèves, qui peuvent suivre des cours dans 11 styles de danse différents. Corps & Graphie bénéficie d’un cadre exceptionnel à Sassenage : l’ensemble des spectacles de fin d’année de l’Association se déroule au Théâtre en Rond, un équipement municipal de haute qualité. À chaque représentation, 360 spectateurs y sont accueillis pour admirer le travail d’une année sous forme de Gala, un événement très apprécié par le public Sassenageois et d’ailleurs.

Toutefois, la pérennité de cette activité culturelle d’excellence pourrait être menacée par la forte réduction des subventions aux associations, conséquence de la gestion calamiteuse des finances communales. En effet, l’Association a vu baisser le montant de la subvention communale au fil des années avec en 2018 un nouvelle diminution de plus de 10% ! Il est important de remarquer que Corps & Graphie emploie actuellement un nombre important d’intervenants et la subvention de la commune de Sassenage est essentielle pour sa survie.

Certes, cette baisse du montant de subvention reflète la réduction généralisée des subvention aux associations, dû à l’effet ciseaux du budget municipal de 2018. D’après nos informations, le maintien de la subvention a été promis en janvier 2017. Cependant, Michel Vendra. adjoint au Maire, délégué à la Culture, au tourisme et aux associations n’a pas pu répondre à cette question précise, posée lors du Conseil municipal du 12 mars 2018 :

Quoi qu’il en soit, on peut essayer de comprendre les contraintes financières actuelles et leur impact sur la vie associative culturelle et sportive dans notre commune. Ce qui est beaucoup moins compréhensible ce sont les propos de M. Vendra, qui assimile Corps et Graphie à une entreprise et affirme qu’elle fait « de la concurrence déloyale vis-à-vis des autres entreprises qui font la même chose » :

La situation deviendra encore plus dure pour toutes les associations qui dépendent du Théâtre en Rond pour l’exercice de leurs activités. En effet, le groupe majoritaire a voté la fin de la gratuité d’occupation de la salle (délibération n° 11 du Conseil municipal du mois de mars) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *