Trou dans les finances communales : à qui la faute ?

By | 17 avril 2018

Le Maire de Sassenage organisera une réunion publique d’information le mardi 24 avril 2018, à 18h30, à la salle Henriette Gröll du Château des Blondes, intitulée « Tout savoir sur le budget ». Nous estimons que la majorité en place essaiera de nous expliquer pourquoi la commune est « sinistrée » financièrement. Ceci a été, d’ailleurs, l’objet de la conférence de presse du 26 mars 2018. Cet événement a été couvert par Le Dauphiné libéré, dans son édition du 28 mars (cf vignette en haut de cet billet). D’après M. Coigné, le trou actuel dans les finances serait la faute de l’État et de la Métro, qui empêchent la construction de nouveaux logements dans la commune, et de la taxe SRU imposée à la commune due à la carence en logement sociaux (11% actuellement au lieu des 25% réglementaires).

Cependant, Christian Coigné omet de mentionner les gaspillages d’argent faits pendant ses trois mandats successifs, dont l’addition avoisine les 10 millions d’euros. Voici un rappel des économies qu’on aurait pu faire :

  • Gaspillages divers d’argent public comme l’adduction d’eau au Ball Trap Club en 2015 (260 0000 €), les frais d’étude en 2010 pour une salle de fêtes jamais réalisée (200 000 €) et la gestion par la commune du Château de Sassenage de 2009 à 2012 (500 0000 €).
  • Refus délibéré d’appliquer la loi SRU de 2001, relative à la construction de logements sociaux, d’où l’application de pénalités d’un montant total de 700 000 € environ, entre 2002 et 2017.
  • Pour ce qui est des emprunts toxiques, la renégociation malheureuse avec Dexia en 2007 a coûté 4 millions € (hors toxicité). Depuis 2010, la commune a payé un surcoût d’intérêts toxiques d’un montant total de 3,5 millions €. À cela s’ajoutent les frais d’avocat et les frais d’une étude commandée auprès de Finance Active (montants non communiqués par la majorité).

Conséquences de cette gestion calamiteuse : tout d’abord, l’explosion des tarifs des services municipaux de +40% en 2015 (cantines, École de musique…) et, deuxièmement, le matraquage fiscal avec la suppression de l’abattement à la base en 2017 et l’augmentation des taux de la taxe d’habitation et de la taxe foncière en 2018 (12% en moyenne d’augmentation d’impôt pour les Sassenageois·e·s).

One thought on “Trou dans les finances communales : à qui la faute ?

  1. picut michel

    j’ai lu avec intérêt votre message, j’ajoute que l’association des côtes n’est pas en état de sainteté dans ses rapports avec le Maire,car elle est devenue une force de contestation qui gêne le Maire.Des courriers se sont échangés ces derniers jours pour tenter une décrispation! (voir avec Picaretta qui est adhérent )
    Concernant les finances ,je me souviens également dans les années 2014?d’une augmentation de la taxe communale EDF..ça c’est fait en silence et en douceur!
    Sur le sujet de la canalisation d’eau pour 260000 E,cette canalisation est invisible sur le terrain du ball-trap.Il me semble qu’elle se termine sur le terrain Vicat.. à voir de plus prés avant d’affirmer!!
    merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *